La Lésion d'Honneur

Un coup de gueule une photo et autres bricoles

13 juin 2010

Grrrrrrrrrrrrr ! Attention Police !

1206
photo©vincent3m

La Lésion d'Honneur de la semaine est tirée à bout portant sur les gardes frontière américains qui ont abattu un gamin de 14 ans au prétexte qu'il cherchait à passer la frontière. Alors comprenons bien une chose : soit le gamin cherchait à passer la frontière et là, pas de question à se poser, on le descend, on le bousille, on l'écrabouille parce que y'en a marre de tous ces pauvres qui viennent nous piquer notre hamburger, soit il jouait avec ses copains (comme l'a affirmé le procureur général de Ciudad Juarez et la famille) et il ne s'est pas rendu compte qu'il passait la frontière et là, on lui demande gentiment pourquoi il n'est pas en train de jouer aux billes mexicaines sur les trottoirs mexicains de son putain de pays de pauvres ! (l'article est lisible ici) Quelques jours après le tabassage à mort d'un autre mexicain par les gardes américains ça fait désordre non ? Mais peut-être qu'ils ont des objectifs à atteindre eux aussi, des objectifs en hausse chaque année : 5 morts mexicains aux frontières US en 2008, 12 en 2009, 17 en six mois cette année.
Ah c'est sûr que la police n'est pas comme ça chez nous ! On est heureusement bien mieux protégés par nos cow-boys officiels. Tenez, la semaine dernière, c'est un octogénaire qui s'est fait salement chahuter après avoir alerté les John Wayne de Nice parce qu'une voiture brulait à côté de chez lui (voir ici). Résultat des courses-poursuite : trauma crânien pour le vieillard ! Merci les tontons flingueurs. Mais c'est une exception évidemment ! La preuve, un mineur de seize ans a été proprement passé à tabac dans un terrain vague par des vrais policiers en tenue et pas comme dans les films, des gangsters qui avaient volé des uniformes, non non non ! Des vrais bandits-petites-frappes officiels. Le gamin picole sur le trottoir. Son bus arrive, ne s'arrête pas. Il fait un doigt d'honneur au chauffeur au moment où les flics passent. Ceux-ci, la conscience tranquille comme un Pasqua ordinaire, le prennent pour eux et embarquent le jeune couillon qui n'avait qu'à pas être vulgaire en picolant sur le trottoir ! Ils disent qu'ils le conduisent au poste mais prennent une autre direction et là... l'orage a fait tomber sur lui toute la pluie du ciel euh... pardon... toute la violence ordinaire du flic moyen s'est déversé sur la margoulette du petit alcoolo anonyme ! C'est ballot non ? Surtout quand on croit être protégé par des gens d'armes et d'honneur ! Mais bon, comme le dit le Saigneur, il n'avait qu'à picoler dans son café préféré et apprendre le nom des doigts avant de parler ! Comme le disait son instit : lève l'index Jojo ! pas le majeur ! (voir l'article)


 


 


Posté par vincent3m à 06:56 - La Lésion d'Honneur - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire