La Lésion d'Honneur

Un coup de gueule une photo et autres bricoles

14 février 2021

Des œillères sur les oreilles

21fev

photo©vincent3m

La Lésion d'Honneur de la semaine est bramée dans les pavillons auditifs de tous ces promeneurs solitaires qui ne sont même plus en mesure de répondre à un bête bonjour lorsqu'ils sont croisés par un conil agile courant gaiement sur les sentiers hivernaux. (Sympa la phrase non ?) Ce lapin bien gentil craignant fort le chasseur ne manquera jamais de le saluer, récoltant au passage au mieux un grognement au pire l'indifférence. Mais on peut le comprendre de la part des soldats en campagne. On ne va point leur demander la lune, ils seraient capables d'essayer de l'abattre ! Laissons donc là les giboyeurs et voyons plutôt comment des marcheurs individualistes se fichent royalement du lapin qui caracole et leur adresse un gai bonjour en les croisant, les dépassant de sa foulée qui hume les prémices du printemps. (pas mal non plus la phrase non ?) Rien, pas un regard, un menton qui s'avance, un haussement de tête ! Le vide, le néant absolu semble les habiter. Ils se sont enfermés derrière leurs écouteurs (certains n'en ont même pas, c'est vous dire !) qui leur font oublier plus que la politesse, la simple humanité. J'ai envie de hurler à ces loufiats, ces tristes malappris, qu'ils ne comprennent rien à ne pas regarder le craquement des pétales d'amandiers qui éclosent,  à ne pas écouter la couleur du chant de la mésange à l'ouvrage sur les branches encore noires des chênes endormis, à ne pas repérer à l’œil nu le sifflet de la buse aux aguets... "Bonjour !" Je le répète plus fort au cas où la surdité aurait déjà entamé leur carcasse mais brosse-toi, tu n'auras droit à rien. Je me prends à douter ! Suis-je donc en plus transparent au point que pas même un clin d’œil ne trahit leur volonté de m'ignorer. La cécité est-elle aussi à l’œuvre? Peut-être ont-ils eu peur qu'un seul bonjour soit le prélude d'un long et ennuyeux babil ? Mais non voyons, c'est impossible, ils voient bien que le lapin court et ne s'arrête... Ah mince, c'est vrai, ils n'ont pas vu... "Tu cours trop vite, ils n'ont pas le temps de réaliser que tu es déjà loin !" m'assure ma lapine un peu flatteuse. Un lièvre de mes amis, plus citadin que moi, m'oppose que lui non plus, sur les trottoirs encombrés, jamais il ne salue. Soit, mais mon domaine est rural, entre les pieds de vigne et les premiers iris, (nettement plus loquaces que les rares -heureusement - malotrus rencontrés), entre la grive qui sifflote mémère tranquille du haut de son refuge et la corneille qui joue à se faire peur en attendant le plus longtemps possible avant de s'envoler quand je m'approche. Un jour, un guêpier a tenu jusqu'au bout, perché sur son fil. Les copains avaient fui mais lui il est resté, m'a regardé de haut. Eux, les enfermés, ne l'entendent pas, ne le voient pas plus et si à leurs yeux je suis inexistant, j'ai bien peur que le monde où ils se cadenassent ne soit pas le plus beau... En attendant on est dimanche jour du Saigneur, et de l'autre côté de la Méditerranée, le gouvernement algérien n'a pas réalisé que ça tombait encore en fin de semaine... Par ailleurs, il continue à enfermer pour délits d'opinion. Ce ne sont plus des œillères volontairement plaqués sur les oreilles, là, ça s'appelle la politique du bâillon-bâton. Ils sont plus de 93 (ici) "officiellement" dont deux femmes : "Dalila Touat, 45 ans, professeure de physique au lycée de Mostaganem, dont le syndicat est membre du SNAPAP, a été condamnée le 3 janvier à 18 mois de prison pour son opposition à l’élection présidentielle obligée. Elle est accusée de “publications portant atteinte à l’ordre public”." et Namia Abdelkader qui "est incarcérée depuis le 2 décembre 2020. Elle est détenue pour avoir pris la parole, affronté l’injustice et combattu les généraux corrompus au pouvoir." (ici) pétition ici si ça vous intéresse...

Posté par vincent3m à 08:12 - La Lésion d'Honneur - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire