22aout

photo©vincent3m

La Lésion d’Honneur de la semaine a attrapé des boutons plein son ruban une fois de plus à cause des autorités françaises qui semblent de plus en plus faire preuve de déficience grave. Oui je sais, ce n’est pas de la déficience cognitive. Oh non, ces gensss sont trèzintelligents ! Je parle de déficience en humanité ! Bref, je disais aussi que le sujet a déjà été abordé notamment la semaine dernière, mais il est permis de rebeloter puisque ce sont les vacances d’août et que personne au secrétariat d’État chargé des personnes handicapées ne s’est encore rendu compte qu’elles suivaient une nouvelle fois celles de juillet. Quels sont donc ces bubons qui démangent tant ? Il s’agit tout bêtement de l’attribution de l’AAH (Allocation d’adulte handicapé) que le gouvernement par l’entremise de Cluzel Sophie, a refusé de dissocier des revenus du conjoint. Résultat des courses : si le-la conjoint-e d’une personne handicapée gagne plus de 2200€ par mois, les 903€ d’AAH disparaissent purement et simplement. « Ben koâ ? C’est vachement riche 2200€ par mois ! Mince alors ! » Et ce n’est pas tout : l’AAH commencera à baisser à partir de… 1126€ de revenus mensuels du-de la partenaire. Il va de soi que c’est bien sûr par souci d’intégration et d’autonomie de la personne handicapée qui se voit donc obligée, soit de vivre aux dépends de son mari, de sa femme, soit de divorcer ! C’est d’ailleurs la solution proposée par certains organismes sociaux devant l’absurdité de la mesure. « Ouais mais qu’est-ce que c’est que 900€ ? Hein ? Rien du tout ! Alors puisque ça sert à rien, couic ! On coupe ! Et le tour est joué ! »  aurait ricané Cluzel Sophie, aux manettes du secrétariat d’État et surtout responsable du blocage du vote à l’Assemblée pour faire passer sa loi ! (ici). Merci Manucron, c’est trop sympa ! Et rappelez-moi combien gagnent les clowns qui ont pondu cette loi débile ? Mais la Sophie a occasionné d’autres malheurs : « D'après le philosophe et sociologue Josef Schovanec, une caractéristique de la politique du handicap menée par Sophie Cluzel réside dans  "la mise à l'écart des associations au profit de figures choisies" »ou encore : «Durant la rentrée de 2019, le président de l'ADAPEI de la Drôme signale que 240 enfants handicapés de son département sont sans solution de scolarisation, ce que Cluzel qualifie de fake news.»

Dans le même genre d’idées gravement « en faveur » des personnes handicapées, de nombreuses associations de personnes handicapées ont manifesté contre la Loi sur l’évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (dite loi ELAN), qui fait passer l'obligation de construction de logements neufs accessibles aux personnes handicapées de 100% à 10%. Cerise sur le gâteau, cette loi interdit à une association de contester en justice un projet de construction ou d’aménagement si ladite association n’existait pas avant l’annonce du projet. Exemple : des riverains sont avertis de la construction imminente d’une grosse verrue dans le quartier. Vite fait, une assoc. est créée pour s’organiser, ester, contester etc… "Impossible, dit la nouvelle loi, Vous n’existiez pas avant le projet ! Passez votre chemin il n’y a rien à voir, circulez ! »

"Ah ben heureusement qu'il y a les écolos pour vous sauver la mise !" a ricané Mââme Voisine. Et là, il a bien fallu que je me rende à l'évidence ! Que serait-on sans eux ? Et surtout sans Rousseau Sandrine qui pourrait réfléchir un tout petit peu avant de poster des co... oupsss, des photos sur la toile : 

sandrinerousseaueolienne

Alors, comment dire, Sansdrine et sans jugeote ? Tu peux toujours planter des éoliennes à la place des lignes haute-tension si tu crois vraiment que ces dernières produisent de l'électricité mais ça risque de coincer quelque part non ? Bon, OK, ça date de 2015 mais perso, je viens de prendre connaissance de cette publication alors hein, ça va ! Et ce n'est pas parce que c'est une vieille imbécillité que ça devient intelligent ! Regarde LeborgnePen, c'est pareil !

Bref, les boutons, dirait-on, y'a plus d'une raison d'en attraper ! Et voui ! Mieux vaut être député, homme ou femme politique et bien portant que pauvre et handicapé mais ce n'est pas un scoop !

Ce qui l'est, c'est qu'on est dimanche, jour du Saigneur et les déficients qui nous gouvernent n’ont pas réalisé que ça tombait encore la veille du lundi si bien que l’on va pouvoir en profiter au moins toute la journée !