14nov

photo©vincent3m

La Lésion d’Honneur de la semaine est fatiguée de voir encore devant elle se dresser Manucroncron, précaire du palais de l’Élysée qui n’en peut plus de multiplier les approximations et les effets de manche vis-à-vis, notamment, de la lutte contre le réchauffement climatique. Il y a quelques semaines, il avait déjà répété à plusieurs reprises qu’il fallait absolument développer « les énergies non renouvelables »Vouiiii ! (ici) en étant absolument persuadé qu’il disait le contraire. Alors OK, on lui avait tendu un petit piège puisqu’en raccourci, les énergies renouvelables sont indiquées ENR. Lui, bille en tête et avec le sens pratique qu’on lui connait, s’est jeté dessus comme un pitbull sur un caniche toy. « Koâ ?! Oh le pauvre ! » a soupiré Mââme Voisine. Je croyais qu’elle parlait du caniche, mais non, elle versait une larme sur Manucron ! Alors pour enfoncer le clou, je lui ai fait écouter un extrait de son discours de Glasgow il y a un peu plus d’une semaine. (ici) En bon élève appliqué, il lisait son exposé mais patatrac, il s’est gouré encore une fois et a parlé « de 1.5%... oh pardon 1.5 degré … » s’est-il repris mais troppo tardi comme disent nos voisins grand-bretons, tout le monde avait encore une fois compris que le réchauffement climatique n’était pas Manucron’s cup of tea comme disent nos voisins italiens. « Koâ ?! Oh le pauvre ! » a encore soupiré Mââme Voisine, laquelle, en fait, venait de comprendre que le pitbull avait bouffé le caniche toy. « Koâ ?! Oh, poor boy ! » s’exclamait une brave dame devant l’immeuble où Manucron prononçait son discours en voyant des militants lui mettre la tête à l’envers pour dénoncer son discours hypocrite. « Ben vouiii ! » m’expliqua l'une d'elles : « Il cause, il cause, il dit aux autres comment il faut faire et lui pendant ce temps, il signe un décret autorisant un dépassement du plafond des émissions de gaz à effet de serre, passant de 399 à 422 millions de tonnes équivalent CO2 ! » (décret du 21 avril 2020) (source : Politis 1676, p. 9.). "C’est d’ailleurs pour ça que le tribunal administratif de Paris vient de condamner l’État français ! " « Il cherche à verdir son image à l'approche de l'élection présidentielle. Mais c'est en contradiction avec ses vraies mesures, comme la loi Climat, qui n'a repris que 10% des mesures proposées par la Convention citoyenne. » affirme Marie Cohuet, porte-parole d'ANV-COP21. (ici)

"Ah pôvre ManuManu !" a pleurniché Mââme Voisine en trébuchant sur le site de Greenpeace que je venais de lui glisser sous la semelle et qui sacrait son chéri "Roi des boulets du climat !" (ici)

Mais heureusement, on est dimanche, jour du Saigneur et Manucron n'a toujours pas réalisé que ça tombait encore une fois dans le bénitier du week-end !