La Lésion d'Honneur

Un coup de gueule une photo et autres bricoles

30 avril 2017

ça plane pour eux et pas pour d'autres...

journalistes

photo©vincent3m

La Lésion d'Honneur s'envole vers les autorités nationales particulièrement du Moyen-Orient pour leur conception originale (?) de l'information et du journalisme. En 2016, 348 journalistes étaient emprisonnés dans le monde (notamment au Moyen-Orient voir ici même si d'autres sources indiquent qu'en Amérique du Sud, Chine etc. la situation n'est guère meilleure -ici). En Turquie où le grand libérateur Erdogan enferme à tour de bras écrivains, poètes, journalistes...ils sont plus d'une centaine ! "Au Honduras, la liberté d’expression demeure une préoccupation majeure.  Depuis 2003, 57 journalistes ont été tués alors que, dans la majorité des cas, les auteurs de ces crimes ne sont pas encore identifiés. L’autocensure chez les médias est motivée par la crainte d’une condamnation pour diffamation et de procès en calomnie. Par ailleurs, les étudiants ne sont pas assurés de pouvoir exercer leur droit de manifestation pacifique qui constitue un élément essentiel de la liberté d’expression. Cesario Padilla, journaliste et co-fondateur du Centre PEN Honduras, a été suivi par des hommes armés.  Le Mexique continue d’être l’un des pays les plus meurtriers pour les professionnels des médias : de 2005 à juin 2016, plus de 100 meurtres de journalistes et 25 disparitions. 9 assassinats pour les 6 premiers mois de 2016. Auteurs des crimes restent impunis, dans 9 cas sur 10. En Iran, parmi les 61 écrivains, journalistes, blogueurs, compositeurs et cinéastes persécutés recensés, 16 étaient en prison et 8 en détention pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression et de créativité artistique.  Parmi ces victimes se trouvent deux condamnés à mort, l’écrivain et poète Arzhang Davoodi et l’auteur Hesameddin Farzizadehru. En Israël, Dareen Tatour a été arrêtée le 11 octobre 2015 après avoir posté un de ses poèmes sur les réseaux sociaux. Citoyenne israélienne, la poétesse palestinienne risque jusqu’à 8 ans de prison pour « incitation à la violence." "Heureusement qu'en France on n'est pas comme ça !" m'a confié Mââme Voisine ! Ah ben voui c'est sûr sauf qu'il ne faudrait pas oublier quand même certaines petites anecdotes notamment du côté du FN quand par exemple la nièce Marion Pétain Maréchal avait menacé Gilles Leclerc (ici) "Quand ça va arriver ça va vraiment vous faire mal !" Sympathique l'ange blond non ? Ou encore ici : où l'on apprend que "les reporters de "Quotidien", ainsi que ceux de Mediapart, sont blacklistés des événements organisés par le Front national. D'ailleurs, ces mêmes journalistes ont vu leurs accréditations refusées pour les "Assises" de Lyon du parti frontiste du samedi 4 février, qui doivent lancer officiellement la campagne de Le Pen à l'aube de l'élection présidentielle de 2017." Et ce n'est pas tout, des menaces de mort aussi ont fleuri dans la bouche de proches de la Narine (ici) C'est mignon tout ça non ? D'ailleurs certains commencent même à trouver ça inquiétant dites donc (ici) ! Et elle n'est pas Présidente ! Vous imaginez si elle l'était, le carnage qu'elle ferait chez les journaleux, les Guillaume Meurice, Barré, Debouze, Plenel etc. ? D'ailleurs il parait qu'on l'appelle Narine ErdoganLe Ben entre intimes ! Et tiens, une dernière pour la route, Audrey Pulvar vient d'être "suspendue d'antenne" pour avoir signé une pétition appelant à ne pas voter FN au second tour. La direction de CNews a estimé que, ben non, ça, y'avait pas le droit d'exprimer personnellement dans sa vie à soi des opinions personnelles de sa vie à soi ! Le gars qui a lancé la pétition a reçu le soir même des menaces de la part d'un ancien du FN. Il a déposé une main courante. La semaine dernière c'est un photographe qui se faisait jeter par terre par les flics lors d'un meeting de la Narine (ici) "C'est comme ça que ça commence !" me souffle ce parano de Milou ! Mais noooonnn ! Quand même ! On est en démocrado non ?

Tiens à propos de démocratie et de liberté d'expression, vous avez entendu parler des travailleurs malgaches qui se sont fait virer il n'y a pas longtemps ? "Ils ont été licenciés pour avoir adhéré à un syndicat afin de se battre contre le travail précaire et pour améliorer leurs conditions de travail peu rémunérées et dangereuses." (voir ici) Il y a donc une pétition que vous pouvez toujours signer s'il vous reste un peu d'encre dans les tuyaux !

En attendant on est dimanche, jour du Saigneur, et je vous conseille d'en profiter puisque ça tombe encore en fin de semaine et en plein milieu d'un premier pont !

Posté par vincent3m à 07:52 - La Lésion d'Honneur - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire