La Lésion d'Honneur

Un coup de gueule une photo et autres bricoles

28 juin 2015

Quand la bête s'envole...

sabre

photo©vincent3m

La Lésion d'Honneur se chante aujourd'hui en l'honneur de tous les amateurs de sabres et de goupillons, de quelque nature qu'ils soient, pour les leçons de savoir crever qu'ils nous ont déjà données, nous donnent et nous donneront par les siècles des siècles ! Le monde n'a vécu depuis quelques millénaires que sous la menace des deux, étroitement liés. Ce n'est pas fini ! Le dégoût que ce mariage de deux bêtises n'a jamais manqué de provoquer est encore bien vivace ! Le sabre est encore bien affuté et le goupillon toujours dégoupillé ! La bête immonde n'a pas fini de s'envoler et ce n'est pas gentil pour les aigrettes gracieuses de ma photo !

La chanson donc que je vous conseille aujourd'hui est ! Et si vous voulez la lire...

Comme cul et chemise comme larrons en foire
J'ai vu se constituer tant d'associations
Mais il n'en reste qu'une au travers de l'histoire
Qui ait su nous donner toute satisfaction

Le sabre et le goupillon

L'un brandissant le glaive et l'autre le ciboire
Les peuples n'avaient plus à s'poser de questions
Et quand ils s'en posaient c'était déjà trop tard
On se sert aussi bien pour tondre le mouton

Du sabre que du goupillon

Quand un abbé de cour poussait une bergère
Vers des chemins tremblants d'ardente déraison
La belle ne savait pas quand elle se laissait faire
Qu'ils condamnaient l'usage de la contraception

Le sabre et le goupillon

Et maintes éminences et maints beaux capitaines
Reposaient le guerrier de la même façon
Dans le salon chinois où Madame Germaine
Grâce à ses pensionnaires réalisait l'union

Du sabre et du goupillon

C'était le temps rêvé de tous les militaires
On leur offrait des guerres et des expéditions
Que de manants joyeux sont partis chez Saint-Pierre
Le cœur plein de mitraille et de bénédictions

Du sabre et du goupillon

Quand ils s'en revenaient et d'Asie et d'Afrique
Ils faisaient régner l'ordre au sein de la nation
Les uns possédaient l'art d'utiliser la trique
Les autres sans le dire pensaient qu'elle a du bon

Le sabre et le goupillon

On n'sait plus aujourd'hui à qui faire la guerre
Ça brise le moral de la génération
C'est pourquoi les crédits que la paix nous libère
Il est juste qu'il aillent comme consolation

Au sabre et au goupillon

L'un jouant du clairon l'autre de l'harmonium
Ils instruiront ainsi selon la tradition
Des cracks en Sambre et Meuse des forts en Te Deum
Qui nous donneront encore bien des satisfactions

 

Evidemment vous avez reconnu l'ami Ferrat !

Bon, d'accord, il estfacile de s'arrêter à juste dénoncer le sabre et le goupillon en ce moment des barbus ! Les pyromanes sont les premiers à s'offusquer lorsque les brûlures des feux qu'ils ont allumés leur sont douloureuses ! C'est vrai ! Il n'empêche que, de quelque obédience qu'ils soient, quel que soit le chapeau qu'ils portent, le drpeau qu'ils agitent, les séides ivres de dieu nous les brisent menues menues menues depuis la nuit des temps et, j'en ai bien peur, pour encore quelques nuits !!! Gainsbourg avait tort ! Dieu n'est pas un fumeur de Havane. Dieu est une drogue dure plus connue en ce moment sous le nom de "captagon" ou fénethylline (voir ici) De la Biblot inutile, à la Thora ta gueule à la récré en passant par le Coran Outang, ou même, le livre d'or de la finace mondiale. Ce sont les mêmes buts qui sont recherchés (voir ici, sur Médiapart comment JP Morgan, la banque américaine appelle à l'évènement des dictatures en Europe !) tous ces bouquins nous parasitent et nous encombrent les méninges !

Alors bien sûr, on ne va pas s'arrêter là ! Puisqu'on est dimanche, jour du Saigneur, on va tous en profiter pour applaudir Alexis Stipras et son gouvernement pour la résistance incroyable qu'ils opposent aux affameurs mondiaux parcequ'il n'y a rien d'autre à faire surtout lorsque ça tombe en fin de semaine !

D'habitude, je cesse ici ! Mais bon ! Là, l'actu est facétieuse et me met particulièrement de très mauvaise humeur alors :

Jesuis

Posté par vincent3m à 08:56 - La Lésion d'Honneur - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire